Nos articles

Les grands principes de l’assurance

Par HomeAssur le 25/01/2019
C’est la loi des grands nombres. Un grand nombre de personnes payent une petite somme chaque année pour se garantir d’un péril qui n’arrivera probablement jamais mais lorsqu’il se produira sera très couteux. Il est probable ainsi qu’une personne paye toute une vie durant une assurance dont elle n’aura jamais besoin. Par contre si elle est-elle-même victime de grave sinistre ce sont des milliers d’autres personnes qui auront payé pour sa solidarité.

Exemple d’un loueur en meublé payant 100 € par an pour son assurance de loueur en meublé.

Ces 100 € se décomposent comme suit :

9,00 € de taxes payées par l’assureur au Trésor Public
13,20 € de contribution au fonds catastrophes Naturelles payé par l’assureur
5,90 € pour les actes de terrorisme payé par l’assureur au fonds Terrorisme
Il reste ainsi à l’assureur une somme de 100 ,00 moins (9,00 + 13,20 + 5,90) = 71,90 €

Sur ces 71,90 € revenant à l’assureur ce dernier va devoir débourser pour ses frais de gestion

25,20 € pour assumer ses charges (salaires, loyers, frais de commercialisation…)
Il reste ainsi à l’assureur : 71.90 € - 25.20 € = 46,70 €

Les actionnaires attendent comme pour tout business un retour sur investissement de 10% soit 4,67 € laissant ainsi à l’assureur une somme de 46,70 – 4,67 = 42.03 € pour payer ses sinistres.

Vous comprenez ainsi que lorsque vous payez 100 € à l’assureur il ne lui reste que 42,00 € pour payer ses sinistres.

Quel que soit la nature des assurances que vous contractez (excepté les assurances de personnes) cela est à peu près le même scenario.

Prenons maintenant un exemple :

Vous déboursez 100 € par an. L’assureur aura encaissé 40 € par an affectés à son métier d’assureur.

Si vous avez êtes victimes de l’incendie de votre bien par un locataire, l’assureur indemnisera

La reconstruction de votre bien
Le contenu à racheter
Les Pertes d’Exploitation
L’indemnisation corporelle des ayants droits si un client est décédé dans l’incendie.
Le cout global pourra facilement avoisiner les 750.000 €

On voit de suite qu’en ayant payé 40.00 € par an il faudrait plus de 5000 années de cotisation à cet hébergeur si l’assurance n’avait pas existé ce qui l’aurait mis dans une situation insoutenable financièrement ruinant sa propre vie s’il n’avait pas été assuré.